À propos de l’insuffisance veineuse chronique (IVC)

About CVI

À propos de l’insuffisance veineuse chronique (IVC)

L’insuffisance veineuse chronique (IVC) survient lorsque les parois et/ou les valvules des veines des jambes ne fonctionnent pas adéquatement. Le rôle des veines est d’assurer le retour du sang vers le cœur. Pour se rendre des jambes jusqu’au cœur, le sang doit remonter depuis les veines des membres inférieurs, et pour reconduire le sang vers le haut, les veines contiennent des valvules, sortes de « clapets » à sens unique, qui empêchent le sang de redescendre.

Lorsque ces valvules fonctionnent mal, le sang reflue et s’accumule dans les veines des jambes.

Au fil du temps, l’IVC peut causer des varices, des varicosités, de l’enflure, des démangeaisons et l’apparition d’ulcères près des chevilles.

Comparaison Comparaison

Symptômes

Divers symptômes sont associés à l’IVC et aux varices :

  • Douleurs
  • Crampes
  • Enflure du bas des jambes et des chevilles
  • Sensation de douleur ou de fatigue aux jambes
  • Peau des jambes ayant l’apparence du cuir
  • Desquamation ou prurit de la peau des jambes ou des pieds
  • Ulcères aux jambes

Un des premiers symptômes de l’IVC se réfère au « syndrome des jambes lourdes ». Les personnes qui en souffrent affirment que leurs jambes sont lourdes, fatiguées, enflées et crampées

What cause CVI

Quelles sont les causes de l’IVC ?

Les facteurs de risque comprennent :

  • Antécédents familiaux d’IVC ou de varices
  • Augmentation de l’âge
  • Un ou plusieurs caillots de sang dans une veine superficielle ou profonde
  • Sexe féminin
  • Grossesse
  • Obésité
  • Position debout ou assise prolongée
  • Soulever des charges lourdes
  • Tabac
Difference women / men

Près de la moitié des femmes et 20 % des hommes âgés de 50 ans et plus ont des problèmes importants de circulation veineuse des jambes.

3 out of 4

Est-ce qu’un membre de votre famille a des symptômes d’IVC ?

Dans une étude de marché, 3 personnes souffrant d’IVC sur 4 ont déclaré qu’au moins un autre membre de leur famille était aussi atteint d’IVC.

Icon information

Si elle n’est pas traitée, l’IVC et ses conséquences peuvent s’aggraver. Si vous avez des symptômes d’IVC, il est important que vous en parliez à votre médecin. Les symptômes non traités ne partiront pas d’eux-mêmes.

L’IVC affecte votre qualité de vie.

Il y a plus de personnes souffrant d’IVC au quotidien, que de personnes en souffrant moins fréquemment, tel que 3 à 4 fois par semaine, une fois par semaine ou quelques fois par mois.

Plusieurs soutiennent que leurs symptômes les empêchent de s’endormir ou les réveillent pendant la nuit en raison des crampes.

De nombreuses personnes notent une aggravation de leurs symptômes lorsqu’elles sont plus actives qu’à l’habitude ou lorsqu’elles doivent passer de longues heures debout.

Cette situation peut être particulièrement problématique pour les personnes qui doivent soulever de lourdes charges ou passer de longues heures debout, tels que les travailleurs d’entrepôt, paysagistes, coiffeurs, cuisiniers et chefs, pharmaciens, gardes de sécurité, etc.

  • « J’ai toujours été une personne active… J’ai dû réduire mes activités parce que mes jambes sont trop fatiguées. »

    Joanne, 49 ans

  • « Ça nuit à mon travail. Je dois prendre des pauses plus souvent. »

    Michelle, 38 ans

  • « Je ne me sens pas aussi productif qu’avant dans mon travail. »

    Jeffrey, 53 ans

  • « J’adore recevoir, mais je ne le fais plus parce que je ne suis pas capable de rester debout assez longtemps. »

    Chantal, 56 ans